Ville de Seclin. La machine du monde, ou la vie de l’ouvrier.

Posted by Aldine on 19 août 2015 in |

Chantée par la Société de l’union ouvrière. 5e couplet Cette machine qui jamais ne s’arrête, C’est notre terre, le soleil, le foyer ; Elle nourrit tous les faibles et les athlètes, Les sages, les fous, le maître et l’ouvrier. A l’ouvrier le maître doit l’obligeance, C’est par ses bras qu’il habite un palais ; Pauvre en naissant, […]


Genre: Chanson
Série: années 1870 | Thèmes: SECLIN

Copyright © 2015-2018 Aldine All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.4, from BuyNowShop.com.